Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de jlduret

« Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! »


Tornades, tempêtes, ouragans et réchauffement climatique

Publié par jlduret sur 3 Septembre 2017, 08:33am

Catégories : #Réchauffement climatique, #Tornades

 

 

Vite reclassé comme tempête tropicale, Harvey, l’ouragan ayant frappé récemment le Texas, est-il causé par l’actuel réchauffement climatique ?
Les éboulements de Bondo aussi ?

Des « savants » réputé et dévoyés, suggèrent de manière peu subtile, mais tout de même expertement mensongère, que si l’on ne fait rien pour corriger le climat que nous abimons, les événements catastrophiques naturels vont augmenter de fréquence et d’intensité, faisant des dégâts toujours plus douloureux.

Ces savants-là sont hélas nombreux, ils ont perdu la raison pour s’engager dans une croisade où mentir sert leur cause.

Il suffit de publier cela dans The Guardian et de le faire répéter par CNN et la machine médiatique mondiale prend le relai, sans discernement, sauf trop peu d’heureuses exceptions Alors les climato-crédules bêlent à l’unisson, comme notre Présidente de la Confédération qui ‘sait’ que pour éviter des éboulements comme celui de Bondo, événement qui se prépare sur des milliers d’années, il faut immédiatement mettre en œuvre les engagements pris dans l’accord de Paris, et en faire encore plus.

Cette hystérie est-elle justifiée ?

Pour répondre à une telle question rien ne vaut que de chercher les faits, ce que j’ai fait.

Lorsque l’on décompte et mesure les ouragans touchant la côte atlantique des USA il est impossible de discerner une tendance statistiquement significative, ni de leur fréquence, ni de leur intensité.

 

Nombre de tempêtes tropicale ayant touché la côte est des USA
À noter : le petit nombre d’ouragans majeurs (catégorie >3)

 

Énergie accumulée dans les ouragans au cours de chaque année

Il suffit d’un regard pour se rendre compte qu’aucune tendance claire ne peut se distinguer

Pourtant l’énergie qui s’accumule dans les cyclones est liée à ce qui se passe dans l’Océan Atlantique.
On y constate une oscillation de température qui a une période de plusieurs décennies.
Une corrélation est probable qui lie l’énergie accumulée avec ces oscillations.

 

En bleu : Atlantic Multidecadal Oscillation (AMO), moyennes annuelles lissées sur 7 ans


En Orange : énergie accumulée (ACE) , selon un index de la NOAA, valeurs annuelle lissées sur 7 ans


En rouge : ACE = f(AMO), recalculée par l’équation simple indiquée en rouge, dont une part est décalée de 18 ans

Les origines des oscillations de température dans l’Atlantique sont inconnues ; c’est un phénomène naturel datant de la nuit des temps, décrit mais non expliqué.

Il n’empêche qu’il semble directement influencer la vigueur des tempêtes qui s’y déroulent.

Tout comme les pierres qui dérupent aux Grisons n’ont pas été pas poussées, même indirectement, par le CO2, les ouragans touchant les USA ne sont pas plus fréquents ni plus violents à cause du réchauffement climatique.

Et s’ils pouvaient le devenir, on n’en connaitrait pas la cause que l’on ne saurait donc pas combattre.

Alors, encore hystérique ?

Quand donc s’arrêtera l’emmernuyement global de la culpabilité climatique ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents